La légende du blason

           "La légende du blason" 

Il y a bien longtemps, un couple de pèlerins vint de Cologne en compagnie de leur fils, Hugonel. Ils s'arrêtèrent à San Domingo de la Calzada pour se reposer à l'auberge. La jeune servante se sentit très attirée par le garçon, de bonne mine sans doute, mais celui-ci ignora ses avances et elle s'en froissa si bien qu'elle décida de se venger.

Pendant la nuit, elle alla glisser une coupe d'argent dans les bagages des Allemands. Le lendemain, elle s'empressa de dénoncer les malheureux qui ne purent se disculper, et le père fut condamné à mort par le juge local. Le fils demanda alors de prendre sa place sur le gibet et on le pendit. Les parents durent se résoudre à continuer leur chemin vers Santiago, la mort dans l'âme.

Au retour, ils ne purent s'empêcher de repasser par San Domingo afin de donner une sépulture chrétienne à leur fils. Arrivés auprès du gibet, ils entendirent leur enfant leur dire : "Je suis vivant, Saint-Jacques m'a protégé et soutenu depuis votre départ."  


Les parents, émerveillés, allèrent donc trouver le juge et lui racontèrent l'histoire. Cet homme était à table et s'apprêtait à découper deux volailles rôties, un coq et une poule.

"Ah, se gaussa-t-il, si c'est vrai, que ces deux volailles se mettent à chanter!"

C'est ce qui se produisit, à l'ébahissement de tous... On dépendit l'innocent, on pendit la servante à sa place et depuis lors une poule et un coq blancs sont entretenus dans une cage à l'intérieur de l'église même, hors de portée des visiteurs qui auraient tendance à leur arracher quelques plumes en souvenir !

Nous n'avons pas eu cette tentation, car une plume blanche est venue d'elle-même se poser tout doucement devant nos pieds et mon frère en a paru suffoqué. II m'a vaguement parlé d'un rêve, mais il ne m'en a pas dit plus. Ce soir, nous dormirons à l'hôtel Santa Terenta qu'on nous a recommandé. Il reste 500 kilomètres à parcourir...


(Légende de st Jacques de Compostelle)

Revue de presse


La légende du blason

           "La légende du blason" 

Il y a bien longtemps, un couple de pèlerins vint de Cologne en compagnie de leur fils, Hugonel. Ils s'arrêtèrent à San Domingo de la Calzada pour se reposer à l'auberge. La jeune servante se sentit très attirée par le garçon, de bonne mine sans doute, mais celui-ci ignora ses avances et elle s'en froissa si bien qu'elle décida de se venger.

Pendant la nuit, elle alla glisser une coupe d'argent dans les bagages des Allemands. Le lendemain, elle s'empressa de dénoncer les malheureux qui ne purent se disculper, et le père fut condamné à mort par le juge local. Le fils demanda alors de prendre sa place sur le gibet et on le pendit. Les parents durent se résoudre à continuer leur chemin vers Santiago, la mort dans l'âme.

Au retour, ils ne purent s'empêcher de repasser par San Domingo afin de donner une sépulture chrétienne à leur fils. Arrivés auprès du gibet, ils entendirent leur enfant leur dire : "Je suis vivant, Saint-Jacques m'a protégé et soutenu depuis votre départ."  


Les parents, émerveillés, allèrent donc trouver le juge et lui racontèrent l'histoire. Cet homme était à table et s'apprêtait à découper deux volailles rôties, un coq et une poule.

"Ah, se gaussa-t-il, si c'est vrai, que ces deux volailles se mettent à chanter!"

C'est ce qui se produisit, à l'ébahissement de tous... On dépendit l'innocent, on pendit la servante à sa place et depuis lors une poule et un coq blancs sont entretenus dans une cage à l'intérieur de l'église même, hors de portée des visiteurs qui auraient tendance à leur arracher quelques plumes en souvenir !

Nous n'avons pas eu cette tentation, car une plume blanche est venue d'elle-même se poser tout doucement devant nos pieds et mon frère en a paru suffoqué. II m'a vaguement parlé d'un rêve, mais il ne m'en a pas dit plus. Ce soir, nous dormirons à l'hôtel Santa Terenta qu'on nous a recommandé. Il reste 500 kilomètres à parcourir...


(Légende de st Jacques de Compostelle)

Suivez régulièrement la vie du Domaine en vous inscrivant à la newsletter